• 05 63 74 58 54
  • andreamalvy@orange.fr

Actualités du bois

Actualités du bois

La France dispose du quatrième massif forestier en Europe. Ce secteur contribue pourtant à 10 % du déficit de la balance commerciale. Un plan stratégique veut lui donner un second souffle.

Un vrai coup de sang. Posté sur Twitter par Dominique Potier il y a quelques mois. « L’espace rural n’est pas un supermarché sans foi ni loi », affirme le député PS de Meurthe-et-Moselle. En cause, les achats de chênes par des négociants chinois. La forêt française part à l’export. Une bonne nouvelle ? Non, car si la hausse des prix des grumes de chêne fait les affaires des forestiers, elle assèche le marché et met les scieries françaises sous pression.

Le bois veut être des JO
Alors qu’elle dispose, avec plus de 16 millions d’hectares, du quatrième massif forestier européen, l’économie de la France est à la peine dans ce secteur. Par certains aspects, son économie ressemble à celle de certains pays du tiers-monde. La matière brute est exportée et valorisée dans d’autres pays qui la revendent ensuite en France sous forme de produits transformés, des parquets par exemple. C’est autant de valeur ajoutée et d’emplois en moins dans l’industrie.

La loi d’Avenir pour l’agriculture adoptée en 2014 avait déjà mis l’accent sur ce sujet. Sans succès. Le bois continue à représenter 10 % du déficit de la balance commerciale française. Il s’est même creusé en 2017 pour atteindre 6,3 milliards d’euros (+6,1 %). Pour inverser cette tendance, un nouveau contrat de filière a été signé, vendredi, avec l’interprofession du bois

X